Vie Associative: Kleio, événements et projets pour l’Année 2012-2013

En cette nouvelle année universitaire 2012-2013, l’association des étudiants en Histoire Kleio s’est fixé unprogramme chargé. Nous vous proposons tout au long de cette année, une série de projets créés ou soutenus par Kleio.

 

  I. Les événements Kleio


Après avoir retenu les leçons des années précédentes, l’association a compris la nécessité d’organiser desévénements réguliers pour réunir les étudiants et animer la vie du département d’histoire. Ainsi, nous vous proposonscette année plusieurs types d’activités qui seront autant de raisons de nous retrouver pour partager dess connaissances, des réflexions, ou simplement un peu de convivialité.

Le journal de Kleio : La première nouveauté decette année universitaire est la création du journal que vousparcourrez actuellement. Cette idée trotte dans la têtedes différents bureaux de Kleio depuis sa création, maisn’a pu aboutir que récemment. Le journal est pourl’instant prévu pour sortir deux fois par an. Nous souhaitonsy rassembler des interviews de professionnels etproposer une présentation des différentes possibilités dedébouchés qui s’offrent à l’étudiant en histoire. Le journalsera aussi l’occasion de donner la parole aux différentsétudiants en histoire qui voudraient partager leursconnaissances à travers des articles construits et documentés.Nous avons aussi le projet d’ouvrir une rubriqueorientée vers les autres média qui utilisent l’histoire,comme le cinéma, les arts plastiques, la musique …

Visites Guidées et sorties : Dans la droite lignée de nos prédécesseurs, nous continuerons cette année à vous proposer régulièrement desvisites guidées de musées ou de monuments.En ce début d’année 2013, nous avons eu la chance de recevoir une invitation de la BDIC pour une visite guidée de l’exposition Affiches-Actions, organiséeau musée d’histoire contemporaine (1).En outre, grâce à notre partenariat avec le cours « Histoire en Action » de l’enseignant-chercheur FrançoisRegourd, l’association Kléio est en mesure de vous proposer courant mai une visite guidée de l’Hôtel National desInvalides, plus précisément de l’espace consacré aux deux guerres mondiales. Le but de la visite est de nous faire découvrir cette période de notre histoire sous un aspect moins événementiel à travers la problématique du combattantdans l’engrenage de ce que l’historiographie a appelé la « guerre totale ».


(1) Pour de plus amples informations rendez-vous sur le site de l’exposition : http://expositionafficheaction.fr/


Les cafés de l’Histoire. Autre nouveauté cette année, la création des Cafés de l’histoire. Tous les deux ou trois mois, ces cafés sont l'occasion de rencontrer des professionnels qui utilisent l'histoire au quotidien sans pour autant appartenir au circuit universitaire habituel. Le but de ces rencontres est de mettre en avant différentes manières d'aborder l'histoire et de l'écrire. La problématique essentielle qui guide le projet de cette année est celle de la "vulgarisation" de l'Histoire. A travers la réflexion sur des thèmes et des oeuvres ciblées nous essaierons de réfléchir sur les problèmes propres au processus de vulgarisation historique. Quels sont les intérêts, les écueils ? Comment aborder la recherche historique et la production académique pour les rendre accessibles au grand public ? Comment se passe concrètement le travail de "vulgarisation" ?Trois Cafés sont prévus pour cette année :

Tout d’abord, le 20 février de 18h00 à 20h00 à la maison de l’étudiant, Kleio et les élèves du cours Histoire en Action vous proposent de venir réfléchir sur le phénomène Wikipédia. Le café « Wikipédia, quel outil pour l’historien ? », s’interrogera sur les limites et les intérêts decette encyclopédie participative. Cette réflexion sur Wikipédiasera l’occasion d’aborder des problèmes plus larges, auxquels l’étudiant en histoire est couramment confronté. Qu’attend-t-on d'une source d'information ? Comment reconnaitreune information de qualité ? Etc…Nous aurons le plaisir d’accueillir à cette occasion Messieurs Rémi Mathis(président de Wikimédia France (3) et conservateur à la bibliothèqueNationale de France), Vincent Demont (Maître deconférences à l’Université Paris Ouest Nanterre) et Benjamin Quenu (ATER à l’Université Paris Ouest Nanterre).

Le 19 avril prochain, à partir de 16h00, en partenariat avec les élèves du lycée Joliot-Curie de Nanterre, les Cafés de l’histoire mettront à l’honneur les Aztèques et leur interprétation par la littérature jeunesse. Grâce à l’aimable intervention de Madame Nathalie Ragot (chargée de cours à l’Université Paris VII-Diderot), ce café sera d’abord l’occasion de revenir sur un aspect de l’histoire peu étudié dans nos universités françaises : la vision qu’ont eue les Aztèques de leur défaite et de l’arrivée des Espagnols. Puis, grâce aux témoignages de Madame Claudine Roland et Monsieur Didier Grosjean, co-auteurs de deux romans jeunesses ayant pour cadre la chute de l’empire aztèque (4),nous évoquerons les difficultés du processus de vulgarisation des informations historiques et du passage à la fiction. Enfin, l’expérience de ce Café permettra de réunir autour d’une même réflexion étudiants, lycéens, enseignants etprofessionnels, ouvrant ainsi les portes de l’Université et la rendant accessible à un autre public.

Enfin, à la rentrée prochaine, nous vous proposerons un nouveau café qui se penchera sur le problème épineux de l’utilisation des sources orales dans une perspective historique. Ce questionnement s’est posé grâce à la rencontre de Jean-Baptiste Evette (écrivain) et surtout à la découverte du projet Ancestors mené de concert avecson frère peintre en Afrique du Sud en 2012. Les frères Evette ont en effet monté un spectacle entier sur l’histoirede la région de Grahamstown en recueillant des témoignages et des contes locaux. Leur démarche visait à redonnerla parole aux populations « oubliées » par l’historiographie classique, démarche qu’ils ont renouvelée dans d’autresrégions du globe depuis. L’organisation de ce café est encore en préparation et vous pourrez suivre son évolutionsur la page du site de Kleio qui lui est réservée.


(3) http://commons.wikimedia.org/wiki/Accueil

(4) GROSJEAN Didier et ROLAND Claudine, Moi, Moctezuma, casterman, 1990 et La sorcière et le conquistador, Hatier, 1994.


Soirées et fêtes étudiantes. Mais au-delà de ces différentes activités culturelles destinées à compléter la culture générale de l’étudiant enhistoire, Kleio vous propose cette année des soirées et des événements plus conviviaux qui seront l’occasion denous réunir. En effet, nous sommes tout à fait conscients de la difficulté à s’insérer et à trouver sa place sur un campus aussi imposant que celui de Nanterre. Aussi, nous retrouver entre étudiants d’une même filière, permettra à chacunde rencontrer ses camarades et de tisser des liens plus amicaux, hors du carcan formel des études universitaires. Nous continuons bien entendu nos ventes de gâteaux, dont le but est à la fois de donner de la visibilité àl’association, de rencontrer directement les étudiants, mais aussi de financer nos divers projets qui sont nombreuxcette année.Ces ventes ont lieu environ tous les deux mois. Nos organisateurs sont en train de réfléchir à la mise en place de petits « apéros » réguliers. L’association est en ce moment à la recherche d’un bar qui proposerait des locations pour que nous puissions organiser ses rassemblements. Enfin nous envisageons aussi des partenariats avec d’autres associations étudiantes, comme l’association des ALHUMES des étudiants en licence Humanités et Hist’art des étudiants en histoire des arts.Ces partenariats pourraient nous permettre d’organiser des événements de plus grande ampleur à l’occasionde la fin des partiels ou des semestres. Comme vous pouvez le constater, c’est un programme chargé que Kleio s’est fixé cette année et nous espérons que vous apprécierez les différentes activités que nous vous proposons.Cependant, nous ne nous arrêtons pas là et nous soutiendrons un certain nombre de projets développés dansle cadre du cours de préprofessionnalisation Histoire en Action proposé à partir de la troisième année de licence.

  2. Les événements partenaires de Kleio


Le cours Histoire en Action proposé par Monsieur Regourd est riche en projets comme à son habitude. Nous vous tiendrons bien sûr au courant de leur réalisation.

Expositions. Dès le premier semestre vous avez pu découvrir l’exposition « La petite danseuse de Degas » réalisée de toutes pièces par Vanessa de Carvalho. Cette exposition a rencontré tout le succès qu’elle méritait et nous souhaitons à Vanessa de pouvoir la faire revivre dans d’autres lieux. Par ailleurs, deux expositions sont en projet. Un groupe de quatre étudiantes a lancé le projet d’une exposition sur la vie des ouvriers de Nanterre dans lesannées 1930. Cette exposition interrogera différents aspects de la vie quotidienne et professionnelle de la vie de ces ouvriers. D’autre part, deux autres étudiants sont en train de préparer une exposition sur la vie quotidienne d’une famille de colons en Algérie juste avant, pendant et au lendemain de la guerre d’indépendance. Cette exposition devrait prendre la forme d’un parcours déambulatoire et s’appuiera surtoutsur des films de famille inédits qui seront accompagnés detémoignages et de commentaires. Néanmoins, ce dernier projet rencontre quelques difficultés techniques et pourrait être revu pour coller à une forme de web-documentaire.

Documentaires. Cette année sera aussi riche en documentaires ! Une étudiante est en train de réaliser un documentaire sur la libération de la région de Mantes-la-Jolie. Grâce à un travail d’archive, à la rencontre avec des historiens, mais aussi à la participation d’une association de reconstitution historique, elle tentera de rendre compte non seulement des événements qui ont agité la région durant cette période, mais aussi des réactions des différents acteurs face à l’arrivée des troupes alliées. Un autre groupe d’étudiants est aussi attelé à la réalisation d’un documentaire de 25 minutes, mais cette fois, sur le thème des enfants cachés de la seconde guerre mondiale. Ce documentaire, à partir d’interview d’enfants cachés, d’historiens et de responsables d’associations spécialisées, traitera de la vie quotidienne de ces enfants. Il s’ouvrira sur un rappel sur les événements qui ont marqué la vie des populations juives. Puis il abordera les différentes structures et moyens mis enplace pour cacher les enfants pour enfin s’intéresser à la vie quotidienne de ceux-ci et surtout aux difficultés identitaires et psychologiques entrainées par leur situation. Le documentaire sera en premier lieu destiné aux élèves du Lycée Joliot-Curie.

 

Cours en prisons.  Même si Kleio n’est pas vraiment impliquée dans ce projet, nous souhaitons tout de même vous le faire connaître car il s’agit d’une initiative passionnante et qui promet des résultats enrichissants. Il s’agit d’une expérience de travail commun entre les étudiants du cours histoire en Action et l’enseignante en histoire qui intervient à la maison d’arrêt de Nanterre. Les cours s’adressent à des étudiants scolarisés au niveau Baccalauréat professionnel et DAEU. La formule est la suivante : les étudiants du cours histoire en action interviennent dans un premier temps pour préparer et introduire les thèmes traités dans un second temps au cours de conférences assurées par des historiens. Cette année le thème général retenu est « l’identité, regards sur les minorités ». Pour coller à cette thématique les étudiants du cours histoire en action ont choisi de proposer deux conférences: « Lutter pour les droits civiques: l’exemple des noirs américains » et « la question de l’identité algérienne au début du XXe siècle ». Même si vous n’aurez évidemment pas la chance d’assister à ces cours et conférences, deux autres étudiantes travaillent à la réalisation d’articles sur ce projet, ce qui devrait permettre à chacun d’en apprendre un peu plus sur cette expérience qui dure maintenant depuis trois ans. 

 

Vous l’aurez compris, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer cette année et il y en a pour tous les goûts! A vous de préparer votre petit agenda de sorties sur le campus. Bien sûr, Kleio restant avant tout l’association des étudiants en histoire, toutes vos idées et vos suggestions seront les bienvenues ! De même, si l’un des projets vous intéresse particulièrement, n’hésitez pas à nous rejoindre avec votre énergie et vos propositions!


Pour en savoir plus sur les différents projets :

http://www.kleio-nanterre.fr

http://www.facebook.com/groups/kleionanterre/

 

Pour nous rejoindre ou nous contacter :

Kleio.nanterre@gmail.com

 

Pour joindre l’équipe du journal, adressez votre message à Florent Coulon

Pour joindre l’équipe des cafés de l’Histoire, adressez votre message à Elfie Guyau

Pour joindre l’équipe de communication, adressez votre message à Vanessa de Carvalho

Pour joindre l’équipe d’organisation des soirées, adressez votre message à Chloé Kerdereach

 

Elfie GUYAU

Écrire commentaire

Commentaires : 0