"Partir" aux Rendez-vous de l'histoire

 

"Partir". La 19e édition des Rendez-vous de l'histoire était placée sous les bons auspices du voyage, de la découverte et des migrations de populations : une belle occasion pour Kleio de reprendre la route de l'aventure blésoise...

 

La ville aux couleurs de l'histoire

 

 

Une fois le voyage entrepris, le parcours est rarement linéaire. Fidèle au principe selon lequel on se perd loin de chez soi pour mieux se retrouver parmi les siens, le bus kléiotien s'est égaré une petite heure aux marges de la région parisienne peu après son départ de Nanterre (dévoilant au passage la charmante bourgade du Pecq aux yeux des voyageurs).  Fort heureusement pour notre collège étudiant à la dérive, le chauffeur ne perdit pas le nord et ramena bien vite le cortège sur la route du sud... Une heure d'égarement, certes : mais enfin, qu'est-ce qu'une heure dans une chronologie d'historien ! Ce fut, pour certains participants, l'occasion de tisser les premiers liens d'amitié avec leurs compagnons de vadrouille.

 

L'arrivée, enfin. Quelques-uns d'entre nous retrouvent des lieux arpentés naguère (la 18e édition n'est pas loin, quand partir rimait avec "Empires"...). Il revient alors en mémoire de ces souvenirs qui rendent les pérégrinations ligériennes si douces : voyez ce troquet où l'on dégusta un café l'an passé ; voyez ce Jack Lang promenant, cette année encore, son oisiveté à deux pas de la Halle aux Grains ; voyez ces bannières aux armes de France Culture drapant la ville ensoleillée d'une élégante pourpre prune...

 

 

"Un cadre enchanteur", témoigne une étudiante...

 

 

Les Rendez-vous de l'histoire ravissent curieux, dilettantes et passionnés en raison de la richesse des manifestations proposées et de la qualité des intervenants. Les découvertes ne se limitent pas au babil de conférenciers bien avisés : le cinéma et la littérature, scientifiques ou non, sont également les invités de marque du festival. On s'évade aussi bien en visionnant This Is My Land de Tamara Erde (un film documentaire qui rend compte de la manière dont l'histoire nationale est enseignée en Israël et en Palestine) qu'en feuilletant les ouvrages pour la jeunesse proposés au salon du livre par les éditions québécoises La Pastèque (retenons L'Arbragan, petit trésor de littérature enfantine...).

 

Mille et uns détours au pays du livre

 

Haut lieu de rencontres humaines et intellectuelles, le salon du livre est une étape incontournable des Rendez-vous.  On fréquente assidûment ses allées entre deux conférences : un florilège de maisons d'édition (scientifiques, spécialisées ou grand public) s'y trouvent. Parmi elles, des éditeurs bien connus comme les Presses Universitaires de France, ou plus originaux, comme Tintamarre, qui se consacre à la publication de recueils de dessins de presse regroupés par grands évènements historiques.

Rencontre avec l'historienne Claude Gauvard, à l'occasion de la dédicace de son Dictionnaire de l'historien au stand des PUF.
Rencontre avec l'historienne Claude Gauvard, à l'occasion de la dédicace de son Dictionnaire de l'historien au stand des PUF.

 

Les conférences scientifiques, les colloques et les tables rondes demeurent toutefois les évènements les plus prisés de ces journées historiques. Parmi ces rencontres, les étudiants retiennent celle sur les Harkis et leur départ d'Algérie ; celle, houleuse, sur les circulations franc-maçonnes en Europe, ainsi que celle sur la France des bidonvilles.

 

 

"Je garderai en mémoire la traversée très drôle du train dans un sens et dans l'autre !"

 

Florence, étudiante de Master.

 

 

 

 

 

Et le fin mot de l'histoire...

 

L'escapade blésoise fut riche d'explorations, de trouvailles et de convivialité.  La bonne humeur de la troupe fut indéfectible, et dépassa largement les frontières du festival : la soirée du samedi, égayée par des retrouvailles dînatoires, restera en mémoire comme l'un des hauts faits du week-end. Autre souvenir éclatant : les quelques minutes de nomadisme, plutôt cocasses, à bord d'un brinquebalant Intercités traversé de bout en bout, dans un sens puis dans l'autre, par une troupe étudiante désespérée de ne pas trouver le bon wagon. Les Kléiotiens se seront décidément égarés d'un bout à l'autre des Rendez-vous...

 

 

... A l'année prochaine !

Écrire commentaire

Commentaires : 0